Les versets en Apocalypse 3.15-16 ont fait couler beaucoup d’encre au fil du temps – des versets dans lesquelles le Christ Jésus adresse à l’Église de Laodicée ces paroles : « (15) Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant! (16) Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. » (Ap 3.15-16). Semblant énigmatiques, ces versets ont même donné lieu à des interprétations allégoriques, voire subjectives, ne faisant pas vraiment de sens.
Read More